LE DEJEUNER

Animation en cours de réalisation

Un buste d’Agrippa est taillé grossièrement dans une roche poreuse. Celle ci est déposée dans un vaste salon bourgeois, éclairé par des dalles lumineuses au plafond. Les murs sont recouverts d’épaisses tapisseries représentant une forêt. Les arbres sur les tapisseries ondulent légèrement laissant penser que le vent les anime. Des chaises vides observent la scène, personne ne s’y assoira, elles ne bougeront pas. Grâce à des plans rapprochés sur la joue, le menton et l’épaule d’Agrippa, on découvre que des fourmis sont entrain de détruire le buste de l’intérieur. Des craquellements se forment, de plus en plus grands. Quelques fourmis sortent des petits trous. Une partie du visage d’Agrippa tombe en morceau, presque du sable, sur la roche et le tapis. Les fourmis s’affolent sur le visage mutilé d’Agrippa et fuient dans de multiples directions.